Prescriptions

Le CBD est présenté à tort comme une molécule miracle dans de nombreuses indications. Il convient de distinguer l’effet du CBD seul de l’effet du THC, ou d’un effet combiné de ces deux molécules.

Les indications retenues à ce jour et qui s’appuient sur des publications scientifiques sont les suivantes :

  • Antalgie sur maladies chroniques : Maladie de Crohn, endométriose, fibromyalgie et certainement douleurs neuropathiques.
  • Psychiatrie : certains troubles autistiques, troubles obsessionnels compulsifs, stress post-traumatique. L’action relaxante du CBD pourrait permettre de lutter contre l’insomnie, l’anxiété ou la dépression.
  • Épilepsie : syndrome de Lennox-Gastaut ou syndrome de Dravet.
  • Dermatologie : Psoriasis, eczéma, psoriasis.

Contre-indications

Le CBD pouvant provoquer une légère baisse de la pression artérielle, une surveillance accrue est préconisée chez les patients souffrant de problèmes cardio-circulatoires (1).

En l’absence d’études chez le fœtus et le nouveau-né, la consommation de cannabidiol est déconseillée aux femmes enceintes et allaitantes.

En raison des risques d’interaction médicamenteuse, son utilisation doit se faire sous contrôle médical renforcé, notamment en cas de prise simultanée de médicaments métabolisés par le CYP3A4 : statines, immunosuppresseurs, antidépresseurs, antiépileptiques, antiagrégants plaquettaires.

Effets indésirables

La littérature montre une tolérance du CBD largement supérieure à celle des antalgiques de paliers 2 et 3. Toutefois, il peut provoquer chez certaines personnes des effets indésirables tels que diarrhée, fatigue et une élévation des transaminases hépatiques.(2)


(1) Jadoon, K. A., Tan, G. D., & ’Sullivan, S. E. (2017). A single dose of cannabidiol reduces blood pressure in healthy volunteers in a randomized crossover study. JCI insight, 2(12).

(2) Hutchison, K. E., Hagerty, S. L., Galinkin, J., Bryan, A. D., & Bidwell, L. C. (2019). Cannabinoids, pain, and opioid use reduction: the importance of distilling and disseminating existing data. Cannabis and cannabinoid research, 4(3), 158-164.

Les préparations magistrales de CBD peuvent se retrouver sous diverses présentations. La plus courante reste la forme gélule.

  • Gélules : les dosages par gélules peuvent varier de 5 à 500mg. Le CBD étant une matière à texture grasse, il est préférable de rajouter de la lévilite ou une silice afin de fluidifier le mélange. L’excipient à utiliser préférentiellement est la cellulose.

La biodisponibilité orale du CBD est assez faible étant donné son caractère très lipophile. On préconisera la prise de gélule au moment d’un repas, si possible riche en lipide.

  • Huile : pouvant contenir de 5 à 20% de CBD. Cette prise semble moins efficace que les gélules. Privilégier la voie sublinguale.
  • Crème : Classiquement à 1%, dans un excipient gras type cold cream. Pour un passage plus profond, utiliser un promoteur d’absorption style transcutol.
  • Suppositoires : À éviter car le CBD étant une molécule très lipophile, elle est mal absorbée par la muqueuse rectale.

 

REMBOURSEMENT

Les règles de remboursement des préparations magistrales restent soumises à interprétation des CRAM.

Un médecin souhaitant faire prendre en charge ce traitement devrait se rapprocher du médecin-conseil ou du pharmacien-conseil de la caisse de l’assuré.

Le principal argument de non-remboursement des caisses est la non-inscription du CBD à la pharmacopée européenne. Cette inscription est actuellement en cours. Cependant, même en l’absence d’inscription, la position des auteurs de ce site est que cette inscription n’est pas une obligation, puisque le texte demande à ce que la molécule « réponde aux spécifications de la pharmacopée », ce qui est évidemment le cas dans le circuit pharmaceutique, et non qu’elle soit inscrite.

Le coût d’un traitement au CBD est inférieur à un traitement classique, et les études montrent également que la tolérance du CBD est meilleure que celle des antalgiques de classe 2 et 3 qui font des ravages actuellement outre-Atlantique.

PRIX

Actuellement, et en attendant que la législation change, il est très fortement conseillé d’utiliser du CBD d’origine synthétique, seul gage d’absence de THC (molécule stupéfiante). Comme cette molécule est nouvelle dans l’industrie pharmaceutique, le prix reste élevé mais diminuera au cours du temps.

Les prix des préparations magistrales sont libres. Cependant, les prix convenables en pharmacie d’une préparation magistrale de CBD devraient être les suivants :

30 gélules de CBD à 20mg : Entre 50 et 55€ TTC

30 gélules de CBD à 100mg : Entre 140 et 150€ TTC

N’hésitez pas à demander à votre pharmacien le prix qu’il pratique. Il est le seul professionnel de santé habilité à délivrer une préparation magistrale,

La définition même de la préparation magistrale exige une prescription médicale. Voici la marche à suivre :

  • Utilisez votre ordonnancier classique.
  • Inscrire CBD et le dosage souhaité
  • Écrire la phrase « prescription à but thérapeutique en l’absence de spécialités équivalentes disponibles » si vous souhaitez que la préparation puisse être présentée au remboursement.
  • Dans la mesure du possible, précisez que vous souhaitez faire réaliser une préparation magistrale avec une formulation comme ci-dessus ou du type « faire préparer ».

Exemple de prescription type :

Faire préparer en pharmacie :

30 gélules de CBD à 15 mg.

Excipient Cellulose microcristalline

Donner 1 gélule par jour.

Préparation à but thérapeutique en l’absence de spécialités équivalentes disponibles.

 

Nous vous conseillons de choisir la Cellulose microcristalline comme excipient plutôt que le lactose car celui-ci est déconseillé dans plusieurs indications où le CBD est actif.